AGY 

Canton de Bayeux

Les habitants de la commune de Agy sont des


Mai 1871   -  Élections.   -  A propos d'élections municipales, une commune qui s'est joliment distinguée par son sans gêne, c'est celle d'Agy.

Il paraît que, sur les cartes, on avait oublié d'indiquer l'heure du vote et l'heure de la levée du scrutin, si bien que les électeurs se demandaient si c'était de jour ou de nuit qu'ils devaient aller voter.

Heureusement qu'un mosieu venu de Bayeux pour confectionner la liste des conseillers, les a tirés d'embarras.

Un profond politique que ce gaillard-là, car, sur l'observation qui lui était faite par un jeune électeur qu'un des candidats portés sur la liste ne savait ni lire ni écrire.

  - « Bah ! a répondu l'agent électoral, ce sont les meilleurs conseillers ! »

 

Décembre 1871   -  Fait divers.   -  M. le Préfet du Calvados, sur la proposition de M. l'inspecteur d'académie, a accordé aux écoles primaires un congé du samedi 30 décembre au jeudi 4 janvier inclusivement.

 

Janvier 1872   -  Tentative de meurtre.   -  Dans la soirée du 31 décembre un individu armé d'un fusil est entré chez; le sieur Lefrançois, cultivateur à Agy, près Bayeux, alors absent, et y a fait du tapage, malgré les instances des filles Lefrançois qui l'engageaient, à se retirer. Le père étant rentré, a pu avec leur aide, faire sortir cet individu, mais une fois, dehors, il a déchargé son fusil sur la porte, que le coup a traversé sans atteindre personne. 

La gendarmerie, informée le lendemain de cette affaire, s'est mise à la poursuite de ce malfaiteur dont on ignore le nom, et il est à croire qu’on ne tardera pas à le découvrir.

 

Juin 1879   -  Le dénichage des oiseaux.  -  A cette époque de l'année, nous ne saurions trop engager MM. les instituteurs à rappeler aux enfants qu'il y a une loi qui interdit le dénichage des oiseaux. Ils éviteront ainsi à leurs élèves les pénalités qui pourraient les atteindre et rendront un véritable service à l'agriculture. 

 

Juillet 1879   -  Écoles primaires.  -  Les vacances des écoles primaires commenceront le 1er  août pour finir le 1er  septembre.

 

Août 1879   -  Secours aux communes.  -  Les secours suivants viennent d'être accordés sur les fonds de l'État aux communes ci-après : Agy, agrandissement de l'église 3 000 fr. ; Mosles, travaux à l'école mixte, 580 fr. ; St-Laurent-sur-Mer, achat de mobilier de l'église, 300 fr ; Cardonville, achat de mobilier de l'église, 250 fr. ; St-André-de-Fontenay, travaux de restauration de l'église, 2 000 fr. ; Fresne-Camilly, restauration de l'église, 800 fr.  ; Maizières travaux au presbytère, 1 500 fr. ; Honfleur, travaux à l'église Ste-Catherine, 10 000 fr. ; Annebesq, réparations  au presbytère, 1 000 fr.  

 

Octobre 1883  -  Le temps.    Samedi matin, un orage d'une violence extrême, accompagné de tonnerre, a éclaté sur une partie de l'arrondissement de Bayeux. A Agy, en face de la maison du maréchal-ferrant, un énorme peuplier a été littéralement haché par la foudre, et la commotion a été telle que le garçon de forge a été, pour ainsi dire, soulevé de terre et comme porté à quelques mètres de la place qu'il occupait, mais sans blessures aucunes. 

 

Juillet 1892  -  Les victimes du travail.  -  Le 15 juin,, le sieur Eugène Marie, dit Leligois, couvreur à Saint-Vigor-le-Grand, qui travaillait à la ferme de M. de Gomicourt, à Agy, est tombé du toit. Dans sa chute il a entraîné sa jatte de mortier et sa tête a porté sur le crochet adapté à la jatte pour l'accrocher à l'échelle. Il a eu le crâne fendu. Leligois, qui n'était âgé que de 65 ans, est mort, après huit jours de cruelles souffrances.  (Source B.N.) 

 

Juillet 1892  -  Loueries et escroqueries.  -  A celle de Noyers, on a pu compter 8 000 personnes, dont 1 400 domestiques. 

Comme toujours, de nombreuses escroqueries sont commises dans les loueries. Les serviteurs après avoir reçu le denier à Dieu ne se présentent pas au jour indiqué. Beaucoup de maîtres ne se plaignent pas, d'autres se rendent à la gendarmerie et ils font bien. C'est ainsi que M. Pierre Périer, cultivateur à Castillon, a porté plainte contre la nommée Arthémise Heute, à laquelle il a versé 11 fr. de vin ; M. Michel Gilles, cultivateur à Agy, contre Jeanne Marie. qui à dit être de Formigny, et à laquelle il a remis 12 fr. ; M. Jacques Fauvel, cultivateur à Agy, contre Jules James, qui a dit être du Vernay, et qui a reçu 5 fr. ; Eugène Gibert, cultivateur à Saint-Vigor-le-Grand, contre Charles Marie, qui a reçu 3 fr. (Source B.N.)

 

Mai 1907  -  Mort dans un fossé.  -  Lundi soir, M. Belliard a trouvé dans un fossé situé à environ 70 mètres d'un chemin rural le corps d'un sieur Isidore Fouquet, 64 ans, journalier, sans domicile fixe.

Cet homme avait mendié la veille dans la commune. Il est probable qu'ayant à satisfaire un besoin, il s'est rendu sur le bord du fossé dans lequel il sera tombé, et qu'il n'aura pu se retirer, étant ivre.

M. le docteur Chodorowski, de Bayeux a procédé aux constatations.

 

Mars 1916  -  Accident de voiture.  -  Le domestique de M. Aimé Feuillet, cultivateur à Agy, prés Bayeux, le sieur Lambert, qui conduisait un chargement de foin, a été renversé par son cheval, effrayé par le passage du tramway. Lambert, qui a eu une jambe prise sous une roue de la voilure, a été sérieusement contusionné.

 

Octobre 1923  -  Inauguration du monument.  -  Dimanche 7 octobre, aura lieu l'inauguration du monument élevé à la mémoire des enfants d'Agy morts pour la France. MM. Aubert, sous-préfet François, Gérard, député, et Delmas, conseiller d'arrondissement présideront la cérémonie.
 - A 10 h. service funèbre célébré par M. le chanoine Héomet, curé de Monceaux.

 - A 15 heures, à la mairie, réception des autorités.

- Aux Vêpres, allocution par M. l'abbé Jeanne, chapelain de la Délivrande.

- Au cimetière des gerbes de fleurs seront déposées sur les tombes des soldats morts pour la France.
- Bénédiction du monument par M. le chanoine Huet, archiprêtre de la cathédrale.

- Inauguration officielle du monument. Pendant la cérémonie, la fanfare de Noron-la-Poterie prêtera son concours.
- Vin d'honneur offert aux invités et démobilisés.

1.    Château d'AGY

Commentaires et informations Facebook @