BIÉVILLE - en - AUGE 

Canton de Mézidon

Les habitants de la commune sont les Biévillais et les Biévillaises.


Janvier 1831  -  Mirbel, commune de 113 habitants, est rattaché à Quétiéville, 239 habitants. En 1840, Biéville-en-Auge, 222 habitants au recensement de 1836, absorbe Querville, 76 habitants au même recensement. Plus d'un siècle plus tard, en 1973, Biéville-en-Auge et Quétiéville fusionnent pour ne plus former qu'une seule commune.

 

Juillet 1883  -  Ascension.    Le ballon le « Siége-de-Paris », lancé dimanche à Caen, était monte par MM. Ch. Fournet et de Graffigny, rédacteur de « l’Opinion » et auteur des « Merveilles de l'électricité. A 5 heures, l'aérostat s'est enlevé, à 5 heures 15, il était à 1 300 mètres et se trouvait au-dessus du canal. Vers 6 heures, le ballon atterrissait sans accident à Biéville-en-Auge.

La première ascension du ballon la « Ville-de-Caen », cubant 1 200 mètres, aura lieu dimanche.

 

Mai 1884  -  Accident de voiture.    Samedi, à Biéville-en-Auge, sur le chemin de grande communication, le nommé Jules-Théophile Lahousse, âgé de 45 ans, est tombé sous l'une des roues de la voiture qu'il conduisait et a été écrasé, la mort a été instantanée. 

 

Septembre 1886  -  Heureux charrons.  -  Le mois dernier on à fait à travers la route, à Biéville, un caniveau pour l'écoulement des eaux. Il est si bien agencé qu'il va faire, assure-t-on, la fortune des charrons du voisinage. Car quiconque oublie de le traverser au pas est certain d'y briser les ressorts de sa voiture.  

 

Février 1888  -  Restitution.  -  Le curé de Biéville a remis à une dame Vengeons un porte-monnaie contenant 460 francs, qui lui avait été volé. Le secret professionnel n'a pas permis au curé de faire connaître le nom du voleur repentant.  

 

Décembre 1890  -  Agent voyer contre agent voyer.  -  La commune de Biéville a fait construire un chemin. L'agent voyer de Mézidon, qui a conduit les travaux, a reconnu le travail comme bien fait. La commune en a appelé de cette décision et l'agent voyer d'arrondissement a trouvé qu'il y avait lieu à un rabais de 3 500 fr.. 

L'agent voyer en chef donne raison, dit-on, à l'agent voyer de Mézidon. Il y aura procès. Ce sera drôle, car c'est assurément la première fois qu'on verra une affaire d'agent voyer  contre agent voyer.

 

Décembre 1891  -  Un chemin peu sur.  -  La construction du chemin vicinal de Biéville-en-Auge, qui est devenue une cause de discorde entre la commune, l'entrepreneur et les agents voyers, n'ayant pu être réglée à l'amiable, trois experts ont été nommés par le conseil de préfecture pour procéder à la vérification des travaux.  

Au cours d'une visite des experts, à laquelle assistaient le conseil municipal et l'agent voyer, directeur des travaux, on procédait au mesurage de la longueur du chemin, quand tout à coup une grosse dalle de la couverture d'un grand aqueduc se brisa sous le poids d'un des chaîneurs, qui disparut subitement au fond de cette souricière, dont il fut heureusement retiré sain et sauf et quitte pour un bain de surprise. 

Que serait-il donc arrivé au passage de la première voiture roulant sur cet aqueduc ?  Sans nul doute, un effondrement complet !  (Source B-N)

 

Septembre 1912  -  Les japonais achètent nos chevaux  -  Une mission japonaise composée de trois officiers supérieurs et d'un vétérinaire-major, en tournée d'achats dans le Pays d'Auge, acheté à M. Joseph Denis, éleveur et adjoint au maire de Biéville-en-Auge, trois juments au prix de 20 000 francs. Les animaux seront embarqués à Caen pour le Japon dans le courant de septembre.

 

Janvier 1917  -  Arguments tranchants.  -   M. Bejard, propriétaire à Saint-Martin-de-Fontenay, était venu travailler, avec deux de ses domestiques, dans une propriété qu'il possède à Biéville-en-Auge, canton de Mézidon. Au cours d'une discussion, l'un des serviteurs frappa M. Bejard de deux coups de couteau à la figure, le blessant assez grièvement. Cet individu, dont on ignore le véritable nom, a pris  la fuite. On la recherche activement.

 

Janvier 1924 -  Accident.  -  Deux voituriers de Magny-la-Campagne revenaient le soir de porter de la paille. Ils venaient de traverser le pont de la rivière « La Vie » à Biéville-en-Auge, quand trompés par l'obscurité et l'eau, les deux attelages furent précipités dans un ravin qui borde la route et est assez profond. L'un des chevaux fut tué sur le coup et un des charretiers a failli être noyé.

 
Janvier 1924 -  Inondations.
  -  Par suite des récentes pluies torrentielles, la rivière « La Dives » et ses affluents « La Vie » et « la  Morte-Vie » ont débordé. Des centaines d'hectares d'herbages sont couverts d'eau, ainsi que les routes et chemins, rendant ainsi la circulation très difficile.

Octobre 1927  -  Singulière corrida.  -  Dans un herbage de Biéville-en-Auge, canton de Mèzidon, appartenant à M. Serey, de Sainte-Marie-aux-Anglais, la gardienne, Mme Ernestine Germain, 35 ans, a été terrassée et sauvagement piétinée par une jeune vache. Aux cris de Mme Germain, est accourue Mme Devert qui a pu éloigner la bête furieuse et porter secours à la blessée.  

 

Mars 1940  -  Noyée dans un fossé.  -  Samedi soir, vers 20 heures, les gendarmes dezidon étaient alertés par M. Maubant, mairie de Biéville-en-Auge. Ce magistrat leur signalait qu'une habitante de sa commune avait été découverte noyée dans une fosse située à proximité de son habitation.
Sur les lieux, les gendarmes apprirent qu’il s'agissait d'une noyade accidentelle, due à l'état d'ébriété de la victime, Mme Georgette Ferriéres, 44 ans, domiciliée à Puteaux et actuellement réfugiée à Biéville-en-Auge. Elle laisse un enfant en bas age. C'est un jeune voisin qui avait aperçu la femme Ferriéres tomber à l'eau qui avait prévenu M. le Maire de Biéville. Le docteur Parent, de Mézidon, a examiné le
cadavre.  

 

Janvier 1973 -  regroupement.  -  Biéville-en-Auge et Quétiéville fusionnent en 1973, pour ne plus former qu'une seule commune.

BIÉVILLE-EN-AUGE   -   La Pistellerie

BIÉVILLE-EN-AUGE (Calvados)   -   La Ferme du Mont-Jean (XVIe siècle)

9  -  BIÉVILLE-EN-AUGE   -   L'Église

Commentaires et informations : Facebook - @