BULLY 

Canton de Évrecy

Les habitants de Bully sont nommés les Bulliens, Bulliennes


Mars 1868   -   Une circulaire.   -   M. le Préfet du Calvados vient d'adresser aux maires du département une circulaire relative à l'échenillage et au hannetonnage.

Quant aux hannetons, M. le Préfet dit qu'il insiste d'autant plus pour leur destruction que suivant les entomologistes, une reproduction exceptionnelle de ces redoutables coléoptères doit se manifester cette année.

 

Mars 1868   -   Un infanticide.   -   Le 5 de ce mois, la nommée Marie-Louise Benoît, dentellière à Bully, est accouchée d'une petite fille qu'elle a étranglée avec ses doigts aussitôt après sa naissance.

La justice s'est transportée sur les lieux avec M. le capitaine de gendarmerie. L'examen du cadavre a suffisamment démontré l'existence du crime.

L'arrestation de la fille Benoît aura lieu aussitôt qu'elle pourra être mise en route sans danger.  

 

Mars 1873   -   Tirage au sort.   -  On procède en ce moment au Tirage au sort. Malgré l’établissement du, service militaire obligatoire, ce tirage à été maintenu. Il a, du reste, une certaine importance, les jeunes gens qui tireront les numéros les plus élevés ne feront qu'une année de service, où même six mois, s'ils passent avec succès, au corps leurs examens. Les jeunes gens qui tireront les numéros les plus bas, 1, 2, 3, etc……, jusqu'à un chiffre que le ministre à la guerre fixera suivant le nombre de soldats dont il aura besoin chaque année, feront cinq ans de service.

 

Mars 1873   -   Prenez garde à vous !   -  Nous rappelons à nos lecteurs qu'il est interdit d'introduire dans les colis expédiés par voiture ou chemin de fer, des lettres ou circulaires assujetties à des droits de poste. Et si nous faisons cette remarque, c'est qu'en ce moment l'administration des postes fait fouiller tous les colis à leur arrivée dans les gares de chemins de fer et dans les bureaux de voitures publiques. De nombreuses contraventions ont été constatées en ces derniers jours.

 

Avril 1873   -   Incendie.   -  Dans la nuit du 6 au 7, de ce mois, le feu a consumé trois meules de grains, appartenant à M. Eugène Lechevalier, propriétaire à Bully, canton d'Evrecy. La perte est évaluée à la somme de 3 000 fr. On ignore quelles sont les causes de ce sinistre.  

Juillet 1893  -  Les fantaisies de la foudre.  -  La semaine dernière, la foudre, après avoir un peu éraillé la tête de la cheminée de la maison de M. Mancel, demeurant à Bully, est descendue par le tuyau de cette cheminée dans la cuisine, abattant ce qu'elle trouvait sur son passage, dérangeant plusieurs objets de place. De la cuisine, le fluide entra dans une salle contiguë, arrêta l'horloge, en décrochant un des poids, puis, par un trou qu'il se fraya au-dessus de la boite de cette horloge, passa dans le grenier, où il perça, à trois endroits différents, la pointe d'un des gables. Personne heureusement ne se trouvait alors dans la maison. (Source B.N.)

 

Novembre 1893  -  Chronique judiciaire.  -   Auguste Leriche, 29 ans, journalier à Avenay, bris de clôture aux époux Sauvage, coups et blessures à sa femme, vol de chemises, et de toile au sieur Ledot, à Avenay, et ivresse, 3 mois et 1 jour et 5 fr. d'amende. 

— Félix Potier, 38 ans, journalier à Hérouvillette, coups et blessures, à la fille Giffard et au sieur Lefoulon, 1 mois. 

—Louis Banville, 25 ans, journalier à Bully, vol d'un tricot, une veste, une blouse, etc….. au sieur Ledo, 2 mois. (Source B.N.)

 

Avril 1913  -  La pêche au saumon  -  Malgré l'absence d'échelle à poissons au nouveau barrage, quelques saumons réussissent à passer ; on en a pris deux à May-sur-Orne, et six à Bully, près de la minoterie ; à eux huit ils pesaient 75 kilos.

 

Mai 1930  -  Tragique éboulement. -  Un éboulement s'est produit, l'autre matin, à la carrière de ballast, exploitée par M. Pascal, à Bully, cantons d'Évrecy. Un ouvrier M. Briard, 50 ans, demeurant à Feuguerolles-sur-Orne, marié et père de famille, a été tué.

 

Février 1945  -  Le glorieux sacrifice d’une calvadosienne.    Une magnifique citation comportant l’attribution de la Croix de guerre vient d’être décerné à titre posthume à Mlle Geneviève Hobey, de Bully, tuée à l’ennemi à l’age de 23 ans, le 11 août dernier, alors qu’à Fyé (Sarthe), elle servait volontairement de guide à un détachement de chars français lancés à la poursuite du boche en retraite.

Nous nous inclinons devant la mémoire de notre héroïque compatriote.

 

Février 1945  -  Gare aux sanctions !    Après avis de la commission spéciale, le préfet du Calvados a prononcé la réquisition de 2 automobiles et d’une motocyclette dont les conducteurs avaient fait l’objet de contraventions pour défaut d’autorisations de circuler ou « marché noir ».

3039   Repas normand dans la cour d'une Ferme.   -   LL.

Commentaires et informations : Facebook @