CANCHY 

Canton de Isigny-sur-mer

Les habitants de la commune sont des Canchois, Canchoises


Janvier 1877   -  Températures.  -  La Température ne varie pas, et le temps reste humide, au grand déplaisir des cultivateurs qui voudraient voir succéder un peu de froid à la température anormale que nous subissons depuis trop longtemps. Hâtons-nous de le dire, cependant, il n'y a quant à présent, aucun dégât et tout serait pour le mieux s'il survenait sous peu du froid et de la sécheresse.

Dans la nuit de dimanche, un ouragan terrible s'est fait sentir sur notre contrée, les dégâts sont presque insignifiants. 

 

Février 1877   -  Secours aux communes.  -  Le Ministre de la justice vient d'accorder à la commune de Caumont-l’Eventé, 6 000 fr., et à celle de Bernières-le-Patry, 5 000 fr., pour les aider à payer la dépense d'achèvement de leur église. Canchy, 3 000 fr. pour les réparations de son église et de son presbytère. Aux Loges, 6 000 fr. pour le même objet.

 

Février 1877   -  Carte du Calvados.  -  La carte routière du département du Calvados, dressée par M. l'Agent voyer en chef, vient d'être mise en vente aux prix suivants : un exemplaire non colorié, 2 fr. 50 ; un exemplaire colorié, 3 fr.

Cette carte étant une propriété départementale, sera livrée à MM. les libraires et marchands d'estampes, qui en feront la demande à M. le Préfet, au prix de revient du tirage et par quantité de 25 exemplaires au moins.  

 

Juin 1892  -  Électeur trop zélé.  -  Pierre Catherine, dit Geffroy, 68 ans, sans profession à Trévières, a comparu devant le tribunal de Bayeux pour avoir trop rempli son devoir de citoyen. Porté sur la liste électorale à Trévières et à Canchy et ayant reçu deux cartes d'électeur, il a voté dans les deux communes, croyant, dit-il, qu'il était obligé de le faire. Le tribunal a admis cette explication, car il ne l'a condamné qu'à 1 fr. d'amende.   (Source B.N.)   

 

Octobre 1892  -  Abandon d’enfants.  -  La fille Arthémise Bénard, originaire de la Manche, a abandonné ses enfants devant la porte du maire de Canchy, sous le prétexte qu'elle n'avait pas le moyen de les soigner. Le nommé Rodolphe Marie, charpentier à Maisy, qui a reconnu un de ces enfants, s'est rendu complice de cet abandon. Procès-verbal a été dressé. (Source B.N.)  

 

Août 1893  -  Cour d'assises du Calvados.   -  Vol qualifié.  -   Léon François, dit Bigot, 27 ans ; Jules Martin, 46 ans ; Albert Moulin, 26 ans ; femme Françoise, 25 ans ; femme Martïn, 46 ans, et femme Moulin, tous demeurant à Canchy, convaincus de nombreux vols de volailles, ont été condamnés : Bigot, Martin et Moulin à 2 ans de prison chacun ; femmes Françoise Martin, Moulin, à 6 mois chacune. (Source B.N.)

 

Novembre 1893  -  Chronique judiciaire.  -   Edmond Mahieu, 21 ans, domestique au Manoir, 16 fr., blessures en faisant le moulinet avec un maillet. 

— Émile Moulins, 35 ans, journalier à Canchy, 6 semaines et 11 fr., coups et dommages à la propriété d'autrui. 

— Désirée Lahaye, femme Léon Maresq, 31 ans, fabricants de paniers à St-Paul-du-Vernay, 1 mois, vol. (Source B.N.)

 

Décembre 1916  -  Une Mauvaise mère.   -  Dans les derniers jours de novembre, à Canchy, canton d'Isigny, la petite Andrée Vincent, 3 ans, était tombée dans le feu, en l'absence de sa mère, et avait été grièvement brûlée. Ces jours derniers, la fillette succombait. Le médecin appelé déclara que l'enfant était morte faute de soins donnés à temps. La mère, en effet, n'avait fait venir un docteur que douze jours après. Une enquête est ouverte.

Environs d'ISIGNY.  -  Canchy, l'Église

Commentaires et informations : Facebook - @