CASTILLY 

Canton d'Isigny-sur-mer

Les habitants de la commune sont  les Castillais et les Castillaises.


Avril 1868   -   Un incendie.   -   Le 15 de ce mois, à 3 heures du matin, un incendie dont les causes sont inconnues a consumé une partie de la couverture d'une maison d'habitation appartenant au sieur Lesénécal Jean, cultivateur à Cartigny-Lépinay, et habitée par la nommée Lefant Marie, femme Lepleux, sabotier à Castilly.

La perte approximative est évaluée à 300 francs.

 

Septembre 1873   -   Incendie.   -  Un incendie terrible, nous écrit-on de Castilly, a éclaté jeudi soir dans notre commune. Une maison appartenant à la veuve Tison a été presque entièrement brûlée, on a cependant conservé le plancher et tout le mobilier. Le toit seul a été la proie des flammes, ainsi que 1 800 de foin qui étaient dans le grenier. Il faut citer comme s'étant particulièrement distingué, MM. Isaac Patin, Francis Patin, François Bauquet, et surtout l'instituteur de la commune, M. Marius. De pauvres petits êtres de trois à sept ans, trois enfants, étaient couchés dans cette maison et ont failli être asphyxiés, sans les secours intelligents qui ont été portés. On attribue ce crime à la malveillance du nommé Goubot, journalier de la commune, qui a été arrêté.  

 

Janvier 1879  -  Appropriations et réparations en 1878.  -  85 locaux, appartenant à 73 communes, ont été appropriés ou réparés dans le Calvados  -   Arrondissement de Bayeux : Tracy, école de garçons ; Vaux-sur-Aure, école mixte ; La Bazoque, école mixte ; Graye, école de garçons ; Vaucelles, école mixte ; Ranchy, école mixte ; Castilly, école de garçons ; Saint-Germain-du-Pert, école mixte ; Crépon, les deux écoles.  

 

Septembre 1890  -  Crime impuni.  -  Au mois de mars dernier, un cultivateur de la commune de Castilly portait plainte contre plusieurs personnes qu'il occupait pour vols de lait, farine, œufs, etc…. Depuis le mois d'avril, l'enquête est terminée et on n'entend plus parler de rien. Est-ce qu'il n'en serait plus question ?  Pourtant, les inculpés ont, dit-on, tout avoué. (Source B.N.)

 

Septembre 1892  -  Fête.  -  Castilly. — Fête le 4 septembre, jeux et divertissements, retraite aux flambeaux, bal, feu d'artifice fourni par la maison du Bonhomme normand. (Source B.N.)  

Janvier 1893  -  Abandon d’enfants.  -  II y a environ six ans, une fille Joséphine Fouques, qui était, à l'époque, servante à Airel, confia un enfant de 13 mois à un sieur Aristide Levéel, journalier à Cartigny-l’Epinay. Le l4 avril 1891, elle confiait un second enfant de 15 jours à la même personne. Cette fille payait 39 fr. par mois pour ses deux enfants. 

Le 10 septembre, la fille Fouques, qui était servante à Castilly, quittait sa place. Depuis cette époque elle n'a plus rien payé pour ses enfants et, malgré d'actives recherches, on n'a pu la retrouver. Ces enfants vont être placés à l'hospice (Source B.N.)

 

Février 1903  -  Élection d'un maire.  -  Le 12 février, M. Félix Décoville a été élu maire de Mestry, en remplacement de M. Richard, démissionnaire.  

 

Janvier 1915  -  Mort sur la route.  -  En se rendant à l'église pour dire sa messe, le curé de Caslilly, près Isigny, a trouvé un homme presque nu, couché sur le bord de la route. Ou  lui donna aussitôt des soins, mais, 1e malheureux expira sans avoir pu donner, aucun renseignement. On a trouvé dans ses vêtements une somme de 56 francs

 

Mars 1915  -  Une terrible mort.  -  Un épicier de Castilly, près Isigny, M. Émile Marie, 56 ans, s'est tranché la gorge d'un coup de rasoir. Malgré les soins qui lui ont été donnés, il n'a pu survivre à son horrible blessure. Il avait manifesté plusieurs fois le désir d'en finir avec la vie.   

 

Janvier 1916  -  Mort sur la route.  -  En se rendant à l'église pour dire sa messe, le curé de Castilly, près Isigny, a trouvé un homme presque nu, couché sur le bord de la route. On lui donna aussitôt des soins, mais ,1e malheureux expira sans avoir pu donner, aucun renseignement. On a trouvé dans ses vêtements une somme de 56 francs.

 

Août 1918  -  Service Postal.  -  A partir du 1e septembre prochain cette commune, au lieu d'être desservie par le bureau de poste d'Isigny, sera rattachée à celui de Lison. Dorénavant les adresses devront donc être ainsi libellées: Monsieur X. à Castilly par Lison (Calvados).

Septembre 1920  -  Inauguration du Monument.  —  Lundi c'était l'inauguration du monument aux morts de la guerre. Des discours ont été prononcés par les notabilités du lieu. 

 

Août 1922  -  Inauguration d’un vitrail.  -  Dimanche 6 août aura lieu l'inauguration d'un vitrail dans l'église de Castilly. placé en souvenir des enfants de la commune morts à la guerre. A 10 h. messe pour le repos de l'âme des soldats. Vêpres à 3 h. 30 allocution par M. le Curé de Castilly et bénédiction du vitrail.

 

Octobre 1926  -  Un contribuable irascible.  -  Foucher Alphonse, 62 ans, propriétaire à Mestry, s'était rendu à la mairie pour payer ses impôts. Sur une demande d'explications adressée à M. le percepteur, il a traité ce dernier, ainsi que le maire de Mestry, de voleurs et de voyous. 2 mois de prison.

 

Juillet 1927  -  Une brute.  -  A Castilly, canton d'Isigny, Constant Le Bâtard, 26 ans, a frappé sans motif, à coups de poing et de pied, une ménagère, Mme Rachinel, qui rentrait des vêpres. Après quoi, il a volé dans le cimetière une bicyclette déposée par M. Hamel, domestique à Neuilly. Arrêté, Le Bâtard qui a déjà été condamné pour coups n'a pu que reconnaître ses nouveaux méfaits.  

 

Mai 1944    -   Fait divers.  -  M. Eugène Julien, 68 ans, ouvrier agricole à Castilly, était occupé au transport d'arbres. Le véhicule qu'il conduisait était chargé d'un tronc de 10 m. Le cheval prit peur tout à coup et s'emballa. Le charretier se précipita à la tête de l'animal, mais se prenant les pieds dans les guides, il tomba et le lourd véhicule lui passa sur le corps. Porté chez lui, à  Isigny, le malheureux y expirait, à son arrivée.  

 

Mai 1944  -  Le garde champêtre.  -  Le 10 mai dernier, M. Georges Françoise a devant le tribunal d'Isigny, prêté serment en qualité de garde champêtre de la commune de Castilly. Cette nomination a été accueillie avec d'autant plus de plaisir que lors de la récente fête organisée aux Oubeaux, au profit des prisonniers, M. Georges Françoise s'était une fois de plus, dépensé sans compter pour aider et donner le bon exemple parmi les jeunes.

 

Février 1965  -  Castilly-la-Forêt a fusionné le 15 février 1965 avec la commune de Mestry sous le nom de Castilly.

Château de CASTILLY (Calvados)

      CASTILLY (Calvados)  -  Monument des Soldats 

CASTILLY (Calvados)  -  École

CASTILLY   -   Le Calvaire

Commentaires et informations : Facebook @