COLLEVILLE  s/ MER

Canton de Trévières 

Les habitants de la commune sont des Collevillais, Collevillaises


Janvier 1874   -   Tentative de meurtre.   -  Dimanche dernier, une tentative de meurtre est venue vivement émotionner la population de Colleville-sur-Mer, canton de Trévières. Un individu mal famé s'est introduit vers midi au domicile d'une femme âgée de 76 ans, la dame Cohué, qui vivait seule dans son habitation, et lui a porté à la tête un coup de hache. Aux cris de la dame Cohué, l'alarme ayant été donnée par M. le curé, dont le presbytère se trouve tout près, les voisins sont accourus pour porter secours à la victime, mais le meurtrier avait disparu. On ne tarda pas à le découvrir blotti sous des bourrées, gîte d'où il a été débusqué pour être conduit à la maison d'arrêt de Bayeux.  

Mai 1887  -  Les monuments historiques de l'arrondissement de Bayeux. -  Jeudi dernier, a paru au Journal Officiel, la loi nouvelle sur la conservation des monuments et objets d'art ayant un intérêt historique et artistique.

A la suite, figurait le tableau de ces monuments et objets. Nous en extrayons le relevé en ce qui concerne l'arrondissement de Bayeux :

Monuments du Moyen-age, de la Renaissance et des temps modernes :

Asnières. — Église. -  Bayeux. — Cathédrale Notre-Dame ; Chapelle du séminaire ; Tapisserie de la reine Mathilde dans la bibliothèque ; Maison dite du Gouverneur, rue Bourbesneur ; Maison rue Saint-Malo, n° 4 ; Maison rue des Cuisiniers, n° 1 ; Maison place de la cathédrale. -  Saint-Loup de Bayeux. — Église. -  Bricqueville. — Église. -  Campigny. — Tour de l'Église et tombeaux dans la chapelle sud. 

Colleville-sur-Mer. —  Église.

Colombiers-sur-Seulles. — Tour de l'église. -  Etréham. —  Église. -  Formigny. —  Église. -  Louvières. —  Église. Marigny. —  Église.Ryes. —  Église. -  Tour. —  Église. -  Ver-sur-Mer. — Tour de l'église.

Dans la partie de la loi concernant les monuments mégalithiques de la Basse-Normandie, on cite le Menhir de Colombiers-sur-Seulles.

 

Octobre 1887  -  Orages et accidents.  -  Lundi soir, un violent orage, accompagné d'éclairs et de tonnerre, a éclaté sur notre région. A la gare de Caen, vers 10 heures et demi, la foudre est tombée sur la plaque tournante, située dans la cour du dépôt de la gare de l'Ouest. Trois hommes qui travaillaient à cet endroit les nommés Hébert, chauffeur ; Perrette et Pichon, aiguilleurs, ont été enveloppés par le fluide et ont éprouvé des commotions tellement fortes qu'on a dû immédiatement mander un médecin. L'accident n'aura  pas de suites fâcheuses. La foudre a également! cassé tous les fils se reliant  à la guérite de l'aiguilleur.

La foudre est aussi tombée à Caen près, du Jardin des Plantes, sur une voiture qui à été en partie brisée. Le cheval n’a rien eu. Le conducteur était au moment de l'accident, dans le bureau d'octroi. A Démouville, la foudre est tombée sur le clocher de l'église. La hampe de la girouette a été tordue.

Un sieur Cardine, de Colleville-sur-Mer, messager des beurres pour le roulage Paisant, de Bayeux, a été atteint par la foudre qui l'a projeté hors de sa voiture et lancé au loin à terre. Sans être blessé gravement, le sieur Cardine a reçu dans sa chute de fortes contusions, qui le forcent à garder le lit.

— A Langrune, le tonnerre est tombé sur la propriété de Mme Delangle et a fait beaucoup de dégâts.

—A Saint-Aubin-sur-Mer, le clocheton nord de l'église est lézardé et la toiture défoncée.

— A deux reprises, la foudre est tombée sur l'église Saint-Pierre de Lisieux, frappant la tour nord et pénétrant dans l'église par une petite porte pour aller atteindre les orgues qui ont été sérieusement endommagés. Plusieurs maisons ont été atteintes et un grand nombre de carreaux ont été brisés.

Une pierre pesant 100 kil. a été détachée et est tombée au milieu de l'orgue. On ne sait par où la foudre s'est perdue.

— Une tempête a aussi eu lieu sur la Méditerranée, le « Spahis » s'est échoué. 22 passagers sont noyés, dont trois matelots de l'équipage. On raconte qu'une femme enceinte avait pu sauver son enfant de 5 ans, qu'une lame furieuse lui arracha une seconde fois des bras et qui fut englouti sans retour. Après avoir atterri, la malheureuse mère avorta sur la plage. 

 

Mai 1891  -  Voies de fait, doigt coupé.  -  Célina Madeleine, 23 ans, servante à Colleville-sur-Mer, a été assaillie, sans aucune provocation de sa part, par deux domestiques, les sieurs Anatole Lemeltier et Adolphe Mouillard, qui lui reprochaient de n'avoir pas, la veille, fait l'aumône à un mendiant étranger, Lemeltier, pendant que son acolyte Mouillart tenait la femme par les cheveux, frappait celle-ci à coups de bâton sur la tête et lui décochait des coups de pied aux jambes. 

— Samedi, à l'hôtel-Dieu de Bayeux, on a dû couper un doigt de la main droite à une femme Constance Basley qui, dans une rixe survenue il y a quelque temps à St-Vigor, avait été mordue à la main.   (Source B.N.)

 

Juin 1891  -  Tous contents.  -  Le 27 janvier, les sieurs Legallois, Costil, Madeleine, Huet Hodot, habitant Colleville-sur-Mer, adressaient à l'inspecteur primaire une pétition réclamant le déplacement l'institutrice, la dame Jehan, qu'ils accusaient d'avoir maltraité, à diverses reprises, les enfants qui lui sont confiés. Ces faits n'ayant pas été prouvés, les pétitionnaires ont été cités devant le tribunal correctionnel pour dénonciation calomnieuse, mais ils ont été acquittés. Cette sentence contente tout le monde, ce qui est rare.   (Source B.N.)

 

Juillet 1892  -  Mort subits.  -  Sur la route de Port, aux environs des fours à chaux de Sully, le sieur Ravenet, cultivateur à Colleville-sur-Mer, qui amenait un veau dans sa carriole au marché de Bayeux, a été frappé d'une congestion. (Source B.N.)  

 

Juin 1893  -  Les dangers du bain.  -  Le sieur Désiré Colleville, 26 ans, préposé de douanes arrivé depuis le 29 mai seulement à Colleville-sur-Mer, se baignait, quand tout à coup il disparut. Des habitants qui se trouvaient sur la plage s'empressèrent de se porter à son secours, mais il était trop tard, quand on le relira, il était mort. 

— Le sieur Joseph Rolland, 29 ans, garçon coiffeur chez le sieur Lemire, à Trouville-sur-Mer, a été trouvé noyé sur la plage. Il a succombé à une congestion, en prenant un bain. (Source B.N.)

 

Janvier 1899  -  Incendie.  -  Une cabane, habitée par le sieur Félix Quention, marchand de poissons à Colleville-sur-mer, a été, le 12 janvier, la proie des flammes. Cet incendie cause  un préjudice de 70 francs aux propriétaires.

 

Mai 1901  -  Découverte d'un cadavre. -  On a trouvé sur le territoire de la commune de Colleville-sur-mer, le cadavre d'un individu. Après enquête, il a été reconnu comme un sieur Paul Eudes, âgé de 58 ans, sans profession et dont la famille habite Trévières.

 

Février 1913  -  Un drame  -  Un drame du à l'alcool s'est déroulé à Colleville-sur-mer. Un nommé Crestel, mis à la porte du débit Lepinglard parce qu'il était ivre, s'en alla chez lui prendre son fusil. Il revint au débit et déchargea son arme sur Lepinglard, qui fut blessé très grièvement. On disait hier que son état était désespéré. La gendarmerie de Bayeux est arrivée aussitôt et a commencé l'enquête. Le parquet de Bayeux a été prévenu.

 

Avril 1914  -  Les monuments historiques du Calvados. -  Voici, d'après le officiel, la liste des immeubles classés parmi les monuments historiques avant la promulgation de la loi du 31 décembre 1913, pour le département du Calvados : 

Bricqueville : Église ; Cagny : Choeur de l'église ; Campigny : Tour de l'église ; Cheux : Église ; Cintheaux : Église ; Colleville-sur-mer : Église ; Colombiers-sur-Seulles : Clocher de l'église, Menhir ; Condé-sur-Ifs : Église, Menhir dit " Pierre Cornue " ; Courseulles-sur-mer : Château, parties classées, le corps de logis principal, y compris la cheminée située au premier étage du pavillon de droite ; Creully : Église ; Cricqueville-en-Bessin : Église ; Dives-sur-mer : Église ; Douvres : Clocher de l'église. Etc...

 

Mai 1915  -  Mort glorieuse.  -  Est mort pour la patrie : M. le sergent Cabu, de Colleville-sur-Mer.

Avril 1916  -  Le temps qu’il fait.  -  Le vent était encore maigre pendant les fêtes de Pâques, et la végétation était sensiblement en retard. Mais, depuis quatre jours, les hirondelles et les martinets sont arrivés, apportant le printemps dans le vent de leurs ailes et, tout d'un coup, feuilles et fleurs ont jailli de partout. La température s'est élevée rapidement et le courant des rivières, grossies par les dernières pluies, s'est amorti. Cette fois, c'est le vrai printemps ! Puisse-t-il nous apporter un peu d'espérance et nous faire entrevoir la fin de nos misères !

 

Mai 1916  -  Après l’émeute.  -  Parmi les émeutiers de Dublin fusillés ces jours derniers, figurait John Mac Bride, qui épousa miss Maud Gonne, la « patriote irlandaise ». Les deux époux, divorcés depuis, vinrent passer plusieurs saisons à Colleville-sur-Mer, arrondissement de Bayeux.

 

Septembre 1918  -  Bris de clôture.  -   M. Xavier Leroux, propriétaire à Colleville-sur-Mer, dormait profondément, lorsqu'il fut réveillé en sursaut par un bruit de vitres brisées. Il se leva à la hâte et fit le tour de sa propriété, mais ne remarqua rien d'anormal. Le lendemain, il constata que quinze vitres des fenêtres de son atelier avaient été brisées à coups de pierres. Il éprouva un préjudice de deux-cents francs.

Les soupçons se sont portés sur un permissionnaire qui aurait été rencontré rodant dans le voisinage, mais l'enquête de la brigade de Port-en-Bessin n'a pas donné, jusqu'ici, de résultat.

 

Mars 1927 - Des malfaiteurs. - Après avoir brisé vitres ou persiennes, un malfaiteur a bouleversé nuitamment trois villas, dans l'une d'elles, "Le Valotier ", il a pris des couverts en métal  argenté et un chandail. L'auteur de ces fait serait l'individu dont nous avons annoncé, dans notre dernier numéro, l'arrestation à Saint-Lô. En effet, il a déclaré ce nommer à lundi Ulry, nom d'une personne récemment cambriolée.

 

Août  1928  -  Élection du Maire.  -  M. Mariette, cultivateur, vient d'être élu maire de Colleville, en remplacement de M. Klein, démissionnaire.

 

Août 1928  -  Sur le littoral du Bessin.  -  Mercredi dernier, 1er août, M. Henry Chéron, président du Conseil néral et le baron François Gérard, député, à la demande d'un certain nombre de maires du littoral du Bessin, ont visité avec M. Rauline, conseiller général, et M. Furon, conseiller d'arrondissement, la partie de la côte située entre Vierville-sur-Mer, St-Laurent-sur-Mer, Colleville-sur-Mer et Ste-Honorine-des-Pertes.
Ils ont recueilli les vœux des municipalités du littoral, qui réclament notamment des moyens de transport plus faciles entre Bayeux et leurs stations balnéaires, la prolongation de la
route dite boulevard de la Mer, et un fonctionnement plus pratique du téléphone.
Bonne note a été prise des desiderata des intéressés. Leurs vœux seront appuyés auprès des administrations compétentes.

 

Juillet 1929  -  La température.  -  La chaleur après laquelle tout le monde aspirait en raison des vacances et pour la maturité des récoltes, est survenue brutalement. Et c'est maintenant une température torride que nous avons à subir, avec des 30° et même plus à l'ombre.

L'absence de vent rend encore cette chaleur plus difficile à supporter et les travaux des champs sont devenus très pénibles dans cette véritable fournaise. Cependant, mardi, le ciel commençait à se couvrir et l'orage semblait proche. Espérons que des pluies viendront rafraîchir la température, mais souhaitons cependant qu'elles ne soient pas trop fréquentes et que nous ayons un été suffisamment sec.  

 

Septembre 1942   -   Personnel municipal.   -   Par arrêté préfectoral en date du 26 août, M. Léon Marivingt a été suspendu de ses fonctions de maire de Colleville-sur-mer. M. Marivingt a fait l'objet de procès verbaux pour infraction à la réglementation sur le rationnement des produits laitiers.

En AVION AU-DESSUS de ,,, _ OMAHA-BEACH (Calvados) _ Cimetière américain

COLLEVILLE-SUR-MER  

51  -  Environs de Bayeux  -  COLLEVILLE-sur-MER.  -  L'Église (Xe siècle)

 COLLEVILLE-SUR-MER.  -  Le Cimetière américain

Commentaires et informations : Facebook @