UN SIÈCLE D'HISTOIRE DU CALVADOS 1

La CRESSONNIÈRE

Canton de Orbec

Les habitants de la Cressionnière sont nommés les ...


Mai 1868   -   Le climat.   -   L'élévation de la température qui n'a cessé de régner pendant la majeure partie du mois qui se termine, est un événement assez rare dans nos climats, où la chaleur n'atteint son maximum que vers le mois de juillet.

Voici à cette occasion la nomenclature des plus fortes chaleurs observées depuis un siècle et demi :

En 1702, le thermomètre monta à 39 degrés centigrades au dessus de zéro.

En 1753 et 1793, à 38 degrés.

En 1825, à 37 degrés.

En 1800 et en 1830, à 36 degrés.

La moyenne de la chaleur des étés et de 30 degrés. Cette moyenne à presque été atteinte dans la dernière quinzaine de mai 1868.  

 

Avril 1899  -  Vélocipèdes.  -   On sait que la taxe sur les vélocipèdes, depuis le 1er janvier, est la suivante : vélocipèdes à une place, 6 fr. ; à 2 places, 12 fr. ; à 3 places, 18 fr., etc…. Les machines à moteur sont taxées au double. 

— A partir du 1er mai 1899, tout vélocipède ou machine à moteur devra porter une plaque de contrôle. Cette plaque sera délivrée gratuitement par le percepteur sur le vu de l’avertissement et contre le payement des douzièmes échus de la taxe.  (Source : Le Bonhomme Normand) 

 

Avril 1899  -  Pendant qu’il dormait.  -  Le soir, vers 11 heures, à la Cressonnière, près Orbec, un homme et deux femmes entraient précipitamment dans la chambre du sieur Bunel pendant qu'il dormait. L'homme chercha à l'étrangler en lui serrant la gorge, pendant ce temps-là, les deux femmes bouleversaient tout et s'emparaient d'une chaîne. Les trois malfaiteurs sont connus : ce sont le nommé Jacques, une fille Desveaux et la femme Aubert. Nous les retrouverons prochainement en police correctionnelle. (Source : Le Bonhomme Normand) 

 

Août 1899  -  Vol qualifié.   -    Eugène Sourdon, 23 ans, né au Pin, avait travaillé une journée chez les époux Nigaux, demeurant à la Cressonnière, arrondissement de Lisieux. Le lendemain, profitant de l'absence des époux Nigaux, Sourdon força la porte et, après avoir bu et mangé, il s'empara d'une certaine quantité d'objets qu'il emporta dans un sac. Arrêté le lendemain, il a été condamné à 2 ans de prison. Défenseur, Me  Dodeman. (Source : Le Bonhomme Normand) 

 

Octobre 1901   -   Malheureuse idée.   -  Alexandre Châtelet, 50 ans, paralysé, demeurant à la Cressonnière, près Orbec, est tombé dans l'eau en voulant laver son linge et s'est noyé.  (Source : Le Bonhomme Normand) 

 

Décembre 1901    -   Accident.  -   Le sieur Henri Auvray, employé chez le sieur Guérin, à la Cressonnière, revenait de Falaise avec une voiture lourdement chargée de graines. Voulant monter dans la voiture, il perdit l'équilibre et tomba à la renverse sous la roue qui lui passa sur la cuisse.

C'est miracle que le sieur Auvray n'ait pas eu le ventre écrasé ou la cuisse brisée. Son état est assez satisfaisant. (Source : Le Bonhomme Normand)

 

Juin 1917  -  Noyade accidentelle.  -  En voulant puiser de l’eau à sa mare est très dangereux, une journalière de la Cressonnière, près Orbec, la veuve Huet, 63 ans, est tombée et s'est noyée.

 

Juin 1917  -  Le temps qu’il fait.  -  Pendant deux nuits consécutives, les éclairs, le tonnerre et la pluie ont fait rage. Ces grands bals d'eau ne valent pas une bonne petite pluie régulière, mais la végétation s'en trouve bien quand même. Souhaitons, cependant, que leur violence n'ait pas causé la chute prématurée des fleurs dont les arbres à fruits sont couverts. 

 

Mai 1927  -  Fâcheuse imprudence.  -  Travaillant dans les bois de la Cressonnière, un bûcheron, Antoine Garcia, alluma du feu pour brûler des branchages. S'étant endormi sur ces entrefaites, il constata, a son réveil, que le feu s'était propagé. Aussitôt alertés les pompiers de Livarot parvinrent à circonscrire le sinistre. Néanmoins, six hectares de bois, appartenant à M. Paul Brard, propriétaire à Cernay, ont été détruits.  

 

Août 1927  -  Au feu !  -  Pour une cause inconnue, un incendie a détruit à la Cressonnière, canton d'Orbec, un bâtiment servant de remise et d'écurie, à M. Galaup. Seuls, les murs sont restés debout. Les pertes s'élèvent à 25 000 fr.  

 

Mars 1937  -  Aux producteurs de betteraves.  -  MM. les Agriculteurs du Département qui ne croient pas pouvoir se procurer, dans leur région, la main d’œuvre nécessaire pour le binage et le démariage des betteraves, sont priés de faire connaître à l'Office Départemental de Placement et de main-d’œuvre, rue Georges-Lebret, à Caen, avant le 21 mars courant, le nombre d'ouvriers devant être occupés à ces travaux, ainsi que les conditions de salaires. (Source  : Le Moniteur du Calvados)

Septembre 1946  -  Respect à l’autorité.  -  Mécontent de n’avoir pas obtenu ses cartes d’alimentation, André Hernult, 31 ans, menuisier à la Cressonnière, a porté un coup de poing au visage du maire de la commune, M. Jean Richet.  

 

Avril 1947  -  Une fête du printemps à La Cressonnière.    Dimanche prochain, en la solennité de l’Annonciation de la Vierge, patronne de La Cressonnière, se déroulera, dans le cadre ravissant, la « Fête du Printemps » au profit de la restauration de l’église. 

10 h. 30 : messe en musique ; manifestation patriotique au monument ; 14 h. 30, vêpres ; 15 h., kermesse dans le parc du château : théâtre, comptoirs, salon de thé et nombreuses attractions. Entrée gratuite. (Source  : Le Bonhomme Libre)

 

1972  -  Une association.   -   Saint-Martin-de-Bienfaite (445 habitants) absorbe La Cressonnière (69 habitants), au sud de son territoire, qui garde le statut de commune associée.

244    LA CRESSONNIÈRE  (Calvados)   -  L'Église

Château de la Cressonière, près Orbec  (Calvados)

ORBEC  (Calvados)   -  L'Église de la Cressonière

ORBEC  (Calvados)   -  Vue de la Cressonière

Commentaires et informations : Facebook  -  E-mail